Archives pour mai, 2012

« Sculpture en l’île »

Sculpture en l'île - Homme renversé de Benoit Péribère

« De la source à la confluence »

Parcours « Art & Nature » sur l’île Nancy, à Andresy, dans le cadre de « Balades en Yvelines 2012 ».

Du 11 mai au 23 septembre 2012. Accès libre.

En couverture du catalogue, « Wind » de Pedro Marzorati

La balade prend un air d’échappée à l’embarcadère, face à la Mairie qui offre la traversée à tous les visiteurs : l’île Nancy, son bac et ses passeurs municipaux ! La brève dérive en courbe sur un bras de la Seine ouvre une parenthèse dans le quotidien. Le catalogue est à votre disposition sur le pont, c’est un guide pour le parcours : débarquez avec !

Poursuivez la lecture →

Arbre isolé

remi_caritey-arbre-singulier_vigie-t

Peuplier d'italie arbre remarquable de l'île NancyPopulus nigra var. italica (peuplier d’Italie)

 

 

 

 

Visible des rives de la Seine, ce peuplier d’Italie est un oriflamme dressé sur l’île Nancy pour en attester la conquête. Sa silhouette élancée est un artifice familier des paysages habités, un archétype sous contrôle dont la propagation dépend exclusivement de l’homme. Les peupliers en effet, noirs, blancs, grisards ou trembles, portent soit des fleurs mâles soit des fleurs femelles, ce qui détermine leur rôle dans la reproduction de l’espèce. Or le peuplier d’Italie est issu de la mutation génétique d’un peuplier mâle et on n’en connaît aucun spécimen femelle. Les botanistes n’ayant jamais obtenu, par la fécondation de proches cousines, un arbre aussi parfait que l’original, c’est donc le même sujet que l’on multiplie par bouturage depuis son introduction en France au 18ème siècle

Poursuivez la lecture →

Arbre penché

remi_caritey-arbre-singulier_jumeau-t2

arbre remarquable de l'île Nancy : peuplier inclinéPopulus nigra (peuplier noir)

 

 

 

 

 

Il annonce sa chute. Il la retarde. Colossal mais insolemment oblique, il attrape le ciel par une diagonale que l’on voudrait gravir.

De son pied à l’origine s’élevaient deux troncs jumeaux. Dominant leurs pairs, souverains symbiotiques de cette forêt insulaire, ils étaient deux titans invoquant l’épopée. Aujourd’hui l’un des arbres a disparu, foudroyé ou abattu par le vent. Il n’en reste qu’une courte façade d’écorce creusée d’une blessure et une bille à l’écart qui se rend à l’humus. Privé d’une moitié de lui-même, le jumeau survivant a investi le système racinaire du double terrassé. Dans ces méandres souterrains il reste entier, fusionnel. En surface, amputé, il lutte contre une plaie qui fait de lui un monument fragile et condamné. Au collet l’écorce se déchire ; le dévers s’aggrave inexorablement ; le long du tronc des champignons, anticipant sa fin, ont déjà entrepris de le digérer.

Poursuivez la lecture →

Arbre enlacé

remi_caritey-arbre-singulier_voyageur-t2

Ailante enlacé détail arbre remarquable de l'ile NancyAilanthus altissima (ailante)

 

 

 

 

 

C’est un voyageur : l’ailante, alias « faux vernis du Japon », ou encore « arbre du ciel ». Son nom contient des envols, mais il désoriente par l’annonce d’une fausse ascendance, otage d’aubes confisquées. Originaire de Chine et introduit en Europe suite à une confusion avec l’arbre à laque – le vrai « vernis du Japon » – ce monte en l’air est un passager clandestin de la botanique, qui n’a pas tardé à révéler son caractère ingrat et intrusif (comprendra qui cherche à se débarrasser d’un ailante dans son jardin !).

Poursuivez la lecture →

Arbre scarifié

remi_caritey-arbre-singulier_scarifie-t

Erable scarifié arbre remarquable de l'île NancyAcer pseudoplatanus (érable)

 

 

 

 

 

Il intrigue. Piétiné pour avoir jailli au milieu d’un sentier, son tronc s’est couché sous les pas, rampant pour atteindre le bord et revenir à son élan de verticalité. Ainsi il survit à une première épreuve mais aussi, par la cambrure qui en résulte, il s’expose à être remarqué.

Le pourtour de son tronc est bosselé de verrues alignées verticalement. La régularité de ces marques déconcerte. Elle témoigne d’un projet extravagant et donne à cet arbre l’allure d’un corps scarifié plutôt que mutilé, un corps qui reviendrait à une de ces régions du monde où la beauté d’une femme et son appartenance ethnique s’évaluent aux motifs des cicatrices qui ornent son buste et son visage. Signature alors, plutôt que torture ?

Poursuivez la lecture →

Arbre noyé

remi_caritey-arbre-singulier_flux-t2

Peuplier brisé arbre remarquable de l'île NancyPopulus nigra (peuplier noir)

 

 

 

 

Il s’abandonne au flux, au pouvoir du fleuve, à l’expression des flots. Précipité de l’élément air vers l’élément eau, il réalise le destin d’un arbre de rive : longtemps agitées par la brise, désormais ses branches sont tourmentées par les remous. Dans la profondeur trouble des moirés et des tourbillons il est soumis à une force étale, absolue, obstinée. Il perce ainsi le secret des rides et des clapotis qui bercèrent son existence – l’assoupirent, ou parfois la forcèrent.

Poursuivez la lecture →